ACCUEIL
Header Image Header Image Header Image


Newsletter 1 – Février 2012

2012 : une impulsion vers un modèle différent

En ce début de nouvelle année, le sentiment partagé oscille entre incertitude et dynamique de changement. ARIONIC s’inscrit pleinement dans un mouvement de transformation qui combine déjà écologie et économie.

Dans cette première Newsletter, tout est mis en œuvre pour vous informer sur les nouvelles technologies qui permettront d’améliorer vos traitements d’eau actuels mais aussi d’en réduire les coûts.

Effet du traitement ARIONIC sur l’abattement des bactéries

Mi 2011, le laboratoire indépendant ADGENE a confirmé l’effet anti-bactérien de notre traitement NEW IONIC lors d’essais sur installation pilote. Cette démarche, initiée depuis longtemps avec l’obtention de l’ATEX du CSTB (N°1298) concernant l’effet antitartre, s’intègre dans notre volonté permanente de produire des résultats scientifiques.

ARIONIC a donc soumis un appareil New-Ionic pour des expérimentations consistant à injecter en amont des quantités connues de bactéries et micro-organismes ajoutés après croissance sur gélose, ceci avec différents types d’eau. Une fois les solutions injectées, différents prélèvements sont réalisés en aval de l’appareil, en fonction du nombre de passages. Trois types d’eaux ont été utilisés : de l’Eau Chaude Sanitaire, un type d’eau représentatif de réseaux de chauffage puis un dernier représentatif d’eau industrielle type Tour Aéro-réfrigérante. Chaque analyse a été faite 3 fois par type d’eau.

Les analyses ont été effectuées avec les méthodes de culture, de PCR et RT-PCR, selon les normes en vigueur.

Analyse par méthode de culture sur Eau Chaude Sanitaire / Montage en boucle avec ballon d’eau à 45°C
 Valeurs en ufc/l, Fonction du nombre de passage dans l’appareil

Sur ces premières analyses en ECS, on observe un abattement bactérien d’un facteur supérieur à 2 en fonction des souches et du nombre de passages.

Analyse par méthode de culture sur Eau de Chauffage Valeurs en ufc/l , Visualisation en échelle Log Fonction du nombre de passage dans l’appareil

Les résultats obtenus sur eau de chauffage (mais également en eau industrielle) sont tout aussi probants.

Les analyses complémentaires en biologie moléculaire donnent des tendances identiques. Avec la méthode PCR (aussi bien ADN qu’ARN), tous les microorganismes sont détectés même si leur état physiologique ne leur permet pas de croitre sur un milieu de culture (VBNC). Sur les données brutes, on constate une diminution d’un facteur 4 entre le T0 et le T5. Pour les autres micro-organismes, les mêmes diminutions sont observées. Les mesures de PCR se faisant après filtration, on montre que l’action du New Ionic se fait sur la membrane de la bactérie. Il y a donc bien destruction de la cellule.

Afin d’étudier l’influence de la puissance du champ de traitement, un dernier essai est volontairement effectué sur un appareil surdimensionné, c’est-à-dire capable de traiter 4.5 m3/h alors que le débit réel est de 3 m3/h.

On observe alors les résultats suivants :

Dans ce cas, l’abattement est supérieur à 1 Log au passage. Ceci met en évidence l’importance de la puissance du champ dans l’efficacité du traitement, et l’impérieuse nécessité d’utiliser des matériaux nobles alliant performance et longévité telles que les Lanthanides utilisées dans le New Ionic.

Cette étude nous permet d’annoncer le lancement d’une gamme de produits spéciaux type ‘T’ dédiée au traitement anti-tartre et antilégionelles Hautes Performances des Tours Aéroréfrigérantes, dont nous vous détaillerons l’utilisation dans notre prochain numéro.

De fait, couplé à l’effet antitartre et la déstabilisation du biofilm, l’effet antibactérien est une garantie complémentaire pour vous offrir un traitement d’eau performant et vous aider à maintenir les réseaux d’eau en conformité avec la réglementation, sans une goutte de produit chimique.

Arrêté Légionelle du 01/02/2010 : Application complète en 2012

Depuis le 01/01/2012, la plupart des établissements recevant du public sont soumis à des obligations précises en termes de surveillance des légionelles dans les réseaux d’eau chaude sanitaire. Passé le constat de présences de bactéries, les traitements conventionnels préconisés n’apportent qu’une solution partielle et de nombreuses études montrent que leur effet est transitoire, suivi d’une recolonisation du milieu.

L’éradication des bactéries passe par la maîtrise combinée de leur habitat (tartre, corrosion, …), de leur apport de nutriments (micro-organismes, biofilm, …) et de la température. Les développements permanents de la société ARIONIC ont abouti à la fourniture de systèmes et services associés apportant enfin une réponse globale au risque légionelles :

  • - Elimination du tartre des réseaux (action préventive et curative) y compris sur l’eau froide
  • - Décrochage du biofilm sur l’eau froide
  • - Effet anti-bactérien permanent sur le bouclage d’eau chaude
  • - Suivi bactériologique périodique par ATP-Métrie pour une maîtrise parfaite des réseaux.

ARIONIC est en mesure vous proposer une prestation globale, allant de la fourniture des systèmes jusqu’à la validation finale lors d’un protocole de recette précis. Chaque installation fait l’objet d’une étude approfondie de la part de nos services techniques. Notre engagement de reprise en cas de non atteinte des objectifs met en évidence la robustesse de notre démarche. Force de conseils, ARIONIC saura épauler les responsables d’exploitation en cas de non-conformité constatée, car un bon traitement d’eau n’est rien sans une bonne hydraulicité.

Il est donc temps d’arrêter de penser que le traitement d’eau se résume à du sel et du chlore !

Consultez nos équipes pour une offre personnalisée !